• Aider bébé à s'endormir

    Votre bébé a besoin de vous pour parvenir à apprivoiser la nuit, pour surmonter sa peur de vous quitter. Une fois rassuré, il doit également réussir à trouver le sommeil sans votre présence.

    Il est donc important que vous fassiez la différence entre la phase de préparation au sommeil et celle de l’endormissement proprement dit.

    L’aider à s’endormir

    Le soir, lorsque votre bébé commence à manifester des signes de fatigue, le moment est venu de le préparer au sommeil. Vous partagez alors des instants de tendresse et une véritable relation privilégiée. Racontez-lui une histoire, chanter-lui une chanson ou faites-lui un gros câlin. Chaque enfant a sa préférence et il vous le fera comprendre. L’essentiel est qu’il se sente bien, qu’il parvienne à évacuer le stress et les angoisses accumulées au cours de la journée.

    Après l’instant de tendresse partagé, votre bébé doit être prêt pour aller se coucher. Son lit est un élément significatif dans ce processus. L’idéal serait que son lit soit un espace qu’il connaît, qu’il apprécie et qui lui appartient. Si vous associez son lit à un lieu de punition, votre enfant ne parviendra pas à concevoir le sommeil comme un moment de plaisir.

    Si vous l’y installez confortablement en compagnie de son doudou ou sa poupée, il peut s’endormir seul, même tout petit. C’est le début de son autonomie !

    Petit conseil : lorsqu’il dort ailleurs, emmenez avec lui les objets qu’il aime, cela lui permettra de se sentir un peu à la maison et de s’endormir facilement

    Il ne veut pas dormir

    Le fait que votre enfant refuse d’aller se coucher peut signifier différentes choses. Nous vous conseillons de tenter de les comprendre tout en restant toujours ferme.

    La fin de la journée représente un moment difficile à traverser pour les nourrissons. Ils pleurent beaucoup et semblent inconsolables. Rassurez-vous, ils ne sont ni malades ni souffrants, c’est juste leur façon d’exprimer la fatigue de la journée. L’idéal est alors de coucher votre bébé dans le calme et la pénombre. Le laisser dans son lit, tout en le caressant, vaut, en effet, parfois beaucoup mieux que de tenter de le calmer.

    N’utilisez surtout jamais de médicaments pour faire dormir votre enfant. Par contre, veillez à ce que la période de préparation au sommeil lui plaise. Votre présence peut, bien souvent, aussi l’aider et le rassurer. Réconfortez-le, expliquez-lui ce qui se passe.

    Glissez dans son lit des objets qu’il affectionne tels qu’un nounours, son doudou ou une poupée et restez dans les environs de sorte à ce qu’il puisse vous entendre. Ainsi, il parviendra doucement à vous quitter et à se laisser aller dans les bras de Morphée.

    Nous vous rappelons que de nombreux livres ont été publiés sur le sujet et que trouver celui qui convient à votre bébé peut constituer une excellente façon d’aborder ses difficultés.

    Il se réveille la nuit

    Il est courant que le bébé se réveille la nuit. Bien souvent, ces réveils nocturnes sont provoqués par des événements survenus au cours de la journée.

    Les cycles du sommeil de votre enfant, tout comme les vôtres, sont entrecoupés de mini-réveils. Au cours de ces mini-réveils, nous ouvrons furtivement un œil pour replonger ensuite, très rapidement, dans une nouvelle phase de sommeil.

    Il peut arriver que votre bébé se réveille complètement à ce moment précis car il aura senti que quelque chose aura changé. Plus précisément, il sentira qu’il ne se trouve plus dans les mêmes conditions qu’au moment de son endormissement (bercé dans les bras de papa ou maman...).

    Pour parvenir à se rendormir, il aura à nouveau besoin de votre présence, voilà pourquoi il réclamera. Voilà pourquoi un enfant qui est parvenu à s’endormir seul risquera moins de se r éveiller complètement au cours de la nuit.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :