• Alimentation

    Toutes les questions liées à l'alimentation des petits : du lait (maternel ou non), à la diversification alimentaire, en passant par les repas et autres collations.

  • L'alimentation du bébé

    Entre 4 et 6 mois, le lait maternel ou infantile reste l’aliment principal du bébé pour toutes ses qualités nutritionnelles. En proposant petit à petit d’autres aliments à votre bébé, vous l’habituez aussi à aimer des aliments variés, base de son équilibre alimentaire et de sa bonne santé future.

    En moyenne, c'est vers le 7ème mois que votre bébé devient capable de faire des repas plus importants donc d'adopter le rythme de 4 repas par jour. Il est capable d'attendre un peu avant de satisfaire sa faim. Mais, à chacun son rythme !

    Au cours de la période des 12 mois , votre bébé va découvrir avec bonheur des saveurs encore inconnues dans l'univers des légumes et des fruits exotiques sans oublier le chocolat et les premiers biscuits...

    En grandissant, votre bébé a des journées de plus en plus actives. Le soir venu, il lui faut un dîner adapté. Pour respecter ses apports alimentaires quotidiens, le dîner doit être composé en fonction de ce qu'il a mangé aux autres repas de la journée.

    Les secrets d'un bon dîner

    Si votre bébé a déjà eu à midi, de la viande, de l'oeuf ou du poisson (sources de protéines) :

    • Proposez-lui une soupe de légumes : sources de vitamines, sels minéraux et fibres, les légumes sont précieux pour son équilibre alimentaire.
    • Pensez aux aliments qui contiennent une proportion importante de glucides complexes : des petites pâtes, du riz, des pommes de terre, de la semoule... Ils vont libérer progressivement leur énergie pour combler l'appétit de bébé et l'aideront à bien dormir.

    Selon son appétit, complétez son dîner par un laitage et/ou une purée de fruits.


    votre commentaire
  • D’une manière générale, vous pouvez commencer à introduire les fruits deux à trois semaines après l’introduction des légumes. Certains pédiatres conseillent toutefois aux jeunes mamans de proposer des fruits avant les légumes parce que leur saveur sucrée rend plus facile l’apprentissage de la cuillère.

    Il existe de nombreuses variétés de fruits, que l’on peut proposer crus ou cuits, frais ou surgelés. Si vous choisissez des fruits frais, proposez toujours à votre bébé un fruit bien mûr épluché et mixé au dernier moment. L’attente provoque une perte de vitamine C.

    Vous pouvez également lui proposer des fruits cuits en compote. La compote de pomme reste un grand classique.

    Il est conseillé de se limiter dans un premier temps à la pomme, poire, banane (pochée) et orange (jusqu’à 6 mois).

    N’ajoutez pas de sucre.

    Les fruits à éviter

    Certains fruits sont à éviter parce qu’ils contiennent des graines très dures et/ou parce qu’ils sont susceptibles de provoquer des allergies :

    - les fraises
    - ls framboises
    - les mûres
    - les kiwi
    - les raisins
    - les fruits non épluchés (risque d’étouffement)

    S’il y a des allergies dans votre histoire familiale, évitez les jus d’agrumes (citron, orange et pamplemousse), certains fruits tropicaux, comme la mangue et l’ananas, ou encore l’acide citrique ajouté à certaines purée de fruits, et ce, jusqu’à l’âge d’un an.

    Ce qu’apportent les fruits ?

    - Les fruits sont riches en eau (80 à 95 %).

    - Les fruits sont riches en sels minéraux tels que le potassium, phosphore, magnésium et en oligo-éléments.

    - Les fruits sont riches en vitamines, telles que la vitamine C (acide ascorbique - surtout dans les fruits acides), la vitamine A (carotène - surtout dans les fruits colorés), la vitamine PP (dans le raisin).

    - Les fruits constituent une source très importante de fibres ; celles-ci accélèrent le transit intestinal et préviennent la constipation.

    - Les fruits sont riches en fructose, un sucre lent qui, contrairement aux autres, ne provoque pas de chute de glycémies, ni le processus de sécrétion hormonale (insuline) qui s’ensuit, créant une nouvelle fringale et donc une demande trop rapide en approvisionnement.

    - Les fruits jouent un rôle très important dans la contractilité du muscle intestinal (permettant une bonne régulation des selles), stimulé par les pectines et la cellulose qu’ils contiennent. Celles-ci sont cependant difficiles à digérer. C’est pourquoi, dans les premiers mois de la diversification, les fruits se donnent généralement cuits, sous forme de compote.

    Quelques conseils

    - Il est inutile et fortement déconseillé d’ajouter des biscuits, sucre, édulcorant, yaourt, fromage, petits suisse, jus d’orange, fromage blanc, farine pour enfants,…dans les repas de bébé.

    - Choisissez des fruits de saison.

    - Présentez les fruits crus bien mûrs, lavés et épluchés, épépinés, mixés ou écrasés, râpés ou encore des fruits cuits ou en compote.

    - Introduisez un fruit à la fois et attendez quelques jours avant d’en introduire un autre.

    - Il est important, pour des questions d’hygiène, de travailler sur un plan de travail propre, de bien nettoyer les fruits, de les couper sur une planche propre. Si les fruits sont mixés ou en compote, ceux-ci doivent être consommés aussitôt par bébé ou conservés dans un récipient au réfrigérateur maximum 24H.

    Ses repas sur une journée

    4 tétées ou biberons de 150ml de lait de suite 2ème âge + 1 repas de légumes + 1 repas de fruits


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique