• Doudou, l'ami de bébé

    La grande entrée en scène de doudou se situe généralement vers 8-10 mois, âge autour duquel bébé commence justement à concevoir l’idée de séparation.

    Doudou : fidèle compagnon

    Si vous avez remarqué que votre bébé avait une préférence pour une peluche, un bout de chiffon, une petite couverture, c’est le moment de le glisser dans son lit et de l’emmener en promenade. Cette peluche a toutes les chances de devenir son doudou, ce compagnon de tous les instants qui va le rassurer, lui rappeler sa maison et sa maman.

    Le doudou aide un tout-petit à grandir, car c’est grâce à lui que bébé peut s’endormir seul dans le noir, partir seul chez sa mamie, consoler ses chagrins et se ressourcer en cas de fatigue, bébé enfouit son nez dans son doudou, renifle ses odeurs, le tripote, le suçote. alors les larmes sèchent et le courage revient.

    Affublé souvent d’un drôle de nom « pinpin, toutouille, ninnin, doudou, loulou », il fait partie de la famille.

    Doudou est un concentré d’odeur, le matin, il a l’odeur du lit, de la maison, du lait chaud, de la crèche, du square. C’est en fait un diffuseur de toutes les odeurs familières qui se mélangent et se multiplient au fur et à mesure que l’enfant élargit le cercle de ses découvertes.

    Doudou : vecteur social pour bébé

    Le doudou est plus qu’un objet, il a une âme, il est le support de multiples relations, sensorielles et affectives. Au fil du temps, il se charge d’histoires et évolue en fonction de l’âge et des besoins de l’enfant.

    Ne lui supprimez jamais son doudou, il peut le garder jusqu’à l’âge adulte s’il le désire. La relation d’amour entre bébé et son doudou ne vous regarde pas, c’est à lui à décider quand il voudra s’en séparer.

    De plus, à l’époque où le stress frappe de plein fouet les adultes et les enfants, il n’est pas inutile de se préserver un petit espace de douceur, de tendresse et d’abandon.

    Certains enfants se passent rapidement de leur doudou la journée pour ne le retrouver que le soir au moment du coucher alors que d’autres y restent attachés de jour comme de nuit jusqu’à l’âge de 3-4 ans. C’est généralement vers 6-7 ans que les plus accros le lâchent.

    Doudou : côté hygiène

    En principe, le fameux « objet transitionnel » doudou ne se lave pas ! Mais pour les accros de l’hygiène, pensez au modèle lavable en machine.

    Si vous désirez le laver, c’est mieux d’attendre que bébé commence à être accessible au langage pour qu’il comprenne bien ce qu’il se passe. En effet, en passant doudou à la machine, vous lui enlevez ses odeurs. Or ce sont justement ses odeurs qui font la continuité et la raison d’être du doudou. Il se peut alors que bébé ne le reconnaisse plus et n’en veuille plus.

    D’une part, il est admis qu’aucun doudou n’a pu être mis en cause dans la transmission de virus ou de maladies contagieuses pour la simple et bonne raison que le doudou est un objet qui ne se prête pas.

    Mais d’autre part certains spécialistes accusent certains doudous d’être une véritable insulte à l’hygiène. Ils les accusent d’être de véritables nids à microbes qui entraîneraient des infections à répétition et des otites. Pour eux, doudou doit être lavé systématiquement depuis le début de cette histoire merveilleuse.

    Quoi qu’il en soit, partagé entre ce besoin d’hygiène et votre désir de ne pas heurter bébé, nous vous conseillons de le mettre quelques heures au surgélateur ! Le froid tuera les microbes sans dénaturer les odeurs de doudou.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :