• Faut-il consulter un logopède?

    Après avoir roucoulé, babillé, Bébé apprend peu à peu à parler. Mais chez certains enfants, le langage s’acquiert avec plus de temps...

    Le développement du langage est variable d’un bébé à l’autre. Au tout début de la vie (déjà vers deux mois), le nourrisson roucoule, babille et fait des vocalises jusqu’au jour où il prononce ses premiers mots "magiques" : « Maman », « Papa ».

    Quelle joie alors, en tant que parent, d’assister à pareil événement ! Quel bonheur pour Bébé d’entendre dans votre bouche l’écho de ses vocalises ! Petit à petit, il découvre le sens des mots, varie son discours, mémorise des objets inconnus, comprend quelques mots...

    « Ca y est, il parle ! », vous dites-vous enfin. A deux ans, votre petit bout s’exprime volontiers. Il fait des phrases de trois ou quatre mots. Il est en mesure de comprendre 300 mots même s’il ne les utilise pas tous. Votre enfant possède déjà quelques notions de grammaire.

    A trois ans, il parle "couramment". Il connaît la signification d’environ 900 mots et commence à employer le "Je".

    Vers 4 ans, sa prononciation va s’améliorer. Il sera en mesure de prononcer "correctement" les consonnes. Votre enfant posera également beaucoup de questions et sera très réceptif aux contes et histoires que vous lui lirez.

    Et s’il ne parlait pas ou peu ? Et s’il bégayait ? Serait-ce du à un retard de langage ? Faut-il consulter un logopède ?

    Si votre enfant comprend mieux qu’il ne parle, si ses phrases sont peu recherchées, s’il possède peu de vocabulaire et comprend difficilement un discours un peu plus élaboré par rapport à son âge ou s’il bégaie trop régulièrement, un examen pédiatrique s’impose pour vérifier que le retard de langage n’est pas la conséquence d’une maladie ou d’un trouble de l’audition ou tout simplement d’un manque de stimulation.

    Un bilan orthophonique chez le logopède peut s’avérer utile dès l’âge de 3 ans si vous constatez quelques difficultés. De manière ludique, le logopède encouragera l’enfant à prendre la parole et à converser avec plaisir et sans contrainte. Les parents sont, bien entendu, les bienvenus à ce type de séance pour convier l’enfant à prolonger "la rééducation" à la maison.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :