• L'angoisse du 8ème mois

    Bébé était très sociable et voilà qu’il se met à hurler ou à s’agripper à vous dès qu’il rencontre un visage connu ou inconnu.

    “L’angoisse du 8ème mois” accompagne des phénomènes de connaissance et de reconnaissance, Bébé connaît son entourage familier et reconnaît les étrangers et s’en protège en se réfugiant dans les bras de maman, papa ou un proche qu’il affectionne.

    Cette angoisse est tout à fait normale et elle fait partie intégrante du développement de l’enfant et de la construction de sa personnalité. Mais elle est variable dans son intensité, dans sa durée et son évolution, un bébé vivant isolé avec ses parents se comportera différemment d’un bébé vivant au sein d’une grande famille et fréquentant la crèche.

    En réalité, bébé repère que sa maman et lui sont deux personnes distinctes, deux êtres différents. Et cette première indépendance le plonge dans l’angoisse parce qu’il se demande qu’est-ce qui se passerait si, tout à coup, il se retrouvait tout seul. A cela, il faut ajouter qu’il est encore incapable d’imaginer que sa maman est ailleurs, lorsqu’elle sort de son champ de vision et d’audition. Il ne peut pas comprendre qu’elle va réapparaître parce que la notion de temps lui échappe encore. Si un étranger remplace sa maman, il projette alors tout son angoisse sur cette personne et la crise de panique survient.

    Rien ne sert de se fâcher ni d’être autoritaire face à un bébé qui ne comprend pas réellement pourquoi il éprouve de telles bouffées d’angoisses. Ne le repoussez pas quand il se colle à vous, mais rassurez-le et laissez-lui toujours un peu de temps pour qu’il s’adapte à la situation.

    Lors des séparations, prenez au sérieux ses larmes, et expliquez-lui sur un ton rassurant le pourquoi de votre absence et qui va s’occuper de lui. Insistez sur le fait que vous allez revenir et pensez à lui laisser des affaires personnelles vous appartenant. Le téléphone est un allié précieux qui lui permettra d’entendre votre voix.

    Mais surtout, ne partez jamais en “douce”, sans le prévenir.

    Sans doute vous boudera-t-il lorsque vous reviendrez ou refusera-t-il que vous le preniez dans vos bras. C’est une réaction normale, il vous montre qu’il n’a pas apprécié votre départ.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :