• Les débuts de l'autonomie

    Chaque jour vous vous émerveillez devant les progrès accomplis par votre enfant. Entre 2 et 4 ans, le voilà prêt à conquérir progressivement son autonomie. A force de revendiquer « Je fais moi tout seul », vous comprenez qu’il veut vraiment apprendre à se débrouiller. Comment l’aider à grandir, à acquérir son autonomie ?

    Tout d’abord en lui proposant d’accomplir seul des tâches simples. Le chemin vers l’autonomie de votre enfant est long et se réalise au rythme de chacun. L’idéal est donc de prendre le temps nécessaire lors de chaque apprentissage. A table, votre bambin mange de plus ou plus proprement, il se sert bien de sa cuillère et de sa fourchette, et tient son gobelet à une main.

    Entre 2 et 3 ans, les bambins sont propres la journée et apprennent peu de temps après à passer la nuit sans mouiller leur couche. Se passer de couches dans la journée est souvent un critère nécessaire pour être admis dans certaines écoles maternelles. Le voilà prêt à franchir le pas ! 2 ans est aussi l’âge pour apprendre à se laver les mains après être passé au petit coin ou avant de manger.

    L’école maternelle est un lieu où votre petit apprend à vivre loin de vous. Déjà ce fait est une grande marque d’autonomie par rapport au cocon familial. Aller à la maternelle représente également l’occasion d’apprendre à dessiner, à découper, à coller, à rester en place, à écouter les autres, à prendre la parole chacun son tour, à partager,...

    Lorsqu’il doit s’habiller ou ôter ses vêtements, votre enfant revendique la même autonomie. A 2 ans, il veut se débrouiller seul pas toujours avec succès d’ailleurs ! Par contre vers 3 ans, il sait mettre son manteau seul, déboutonner son manteau, mettre ses chaussettes et ses chaussures. A 4 ans, ça y est enfin : il peut se déshabiller tout seul et s’habiller correctement. Votre enfant aura toujours besoin de votre aide pour faire ses lacets pendant encore 2 ou 3 ans.

    Si votre bambin doit se changer à l’école, pour le cours de psychomotricité par exemple, prévoyez des vêtements simples à enfiler ; cela facilitera la tâche de votre chérubin et celle de l’enseignante.

    Tous ses progrès, ses revendications d’autonomie n’empêchent pas votre petit loup de vouloir être pris en charge par sa maman à certains moments, « d’être à nouveau bébé ». Peut-être pour mieux mesurer ses progrès ?

    Finalement, n’hésitez pas à l’encourager tout au long de son cheminement, il n’en sera que plus fier et motivé.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :