• Les maladies infantiles

    Les maladies infantiles sont les maladies qui se contractent généralement durant l'enfance. Le système immunitaire se construisant en même temps que l'enfant grandit, il est logique que les enfants soient particulièrement vulnérables et qu'ils contractent de nombreuses maladies pendant l'enfance.

    La rougeole, une maladie infantile évitable

    La rougeole est une maladie virale très contagieuse pouvant connaître de graves complications. La rougeole fait partie des maladies infantiles à caractère épidémique. La rougeole entraîne de ce fait l’exclusion scolaire de l’enfant malade. La seule protection efficace contre la rougeole est la vaccination.

    Les symptômes de la rougeole

    La rougeole provoque une fièvre élevée, un toux pouvant devenir pénible, une inflammation des tissus conjonctifs et des muqueuses, une éruption dans la bouche, un écoulement des muqueuses, une grande fatigue et une éruption cutanée sous la forme de plaques rouges. Plaques rouges qui ont donné son nom à la rougeole !

    La rougeole commence comme un gros rhume ou une bronchite avec de la fièvre et un fort écoulement du nez et des yeux. C’est ensuite qu’apparaît le signe de Köplik qui est l’apparition de petites taches blanches ressemblant à des grains de semoule dans la bouche. L’éruption fera ensuite son apparition. Elle commence par l’arrière des oreilles, elle se répand sur le visage avant de s’étendre sur tout le corps.

    En France, la rougeole est généralement bien traitée, les enfants en bonne santé connaissent peu de complications. Pourtant la vaccination est la seule protection efficace pour votre enfant comme pour les personnes à risques.

    Le mode de contagion de la rougeole

    Très contagieuse, la rougeole se transmet par contact direct par la projection de gouttelettes à partir des sécrétions ORL de la personne contaminée. La contagion commence alors même que la personne malade n’a pas ressenti aucun symptôme.

    La période de contagion commence 2 à 4 jours avant l’apparition de l’éruption cutanée et elle se poursuit sur les 2 à 5 jours suivants. La période de contagion cesse avec l’apparition de la desquamation (chute de fines particules de peau).

    Contre la rougeole, il existe un vaccin très efficace le ROR qui protège aussi contre les 2 autres maladies : Oreillons - Rubéole

    La rubéole est une maladie infectieuse d’origine virale

    La rubéole est une maladie qui se répand par épidémies avec une recrudescence en automne et au printemps. La rubéole touche particulièrement les enfants entre 5 ans et 9 ans. La rubéole peut se transmettre par contact direct et par contact indirect par l’air par exemple. La maladie se transmet par les voies respiratoires et par le placenta pour l’embryon.

    Les symptômes de la rubéole

    La rubéole se traduit par une éruption plus ou moins forte. Des petites tâches roses et régulières apparaissent sur la peau. Cette éruption s’accompagne de : une fièvre légère, une pharyngite, et un gonflement des ganglions lymphatiques. La rubéole peut être confondue avec d’autres maladies ce qui peut poser problème pour les petites filles devenues femmes.

    La rubéole touche essentiellement l’enfant et l’adolescent pour qui elle est relativement bénigne.

    Le vrai danger de la rubéole est pour les autres : les femmes enceintes. La rubéole est particulièrement grave pour la femme enceinte au début de sa grossesse. La rubéole ne s’attrape qu’une seule fois. Les femmes qui ont eu la rubéole enfant ou qui ont été vaccinées ne courent aucun risque.

    Les femmes enceintes et la rubéole :

    Le risque pour la femme enceinte se situe dans les cinq premiers mois de la grossesse, pendant la phase de formation de l’embryon. Le virus de la rubéole contracté par une femme enceinte se transmet à l’embryon pouvant provoquer des malformations des organes principalement du cerveau et du cœur. Après le cinquième mois de grossesse, le bébé ne court plus aucun risque de malformation. Il peut attraper le virus de la rubéole mais sans incidence sur son développement physique et neurologique.

    Un vaccin : le ROR (Rougeole - Oreillons - Rubéole) permet de lutter contre ces 3 maladies.

    Les oreillons sont une maladie infantile

    Les oreillons sont une maladie infectieuse qui touche essentiellement les enfants entre 6 et 12 ans. Les oreillons se transmettent par épidémies en hiver et au printemps. Il s’agit d’une maladie virale très contagieuse contre laquelle il est vivement conseillé de se vacciner les enfants et les adolescents.

    Oreillons : la contamination

    La contamination se fait par la salive de la personne malade. Les gouttelettes de la salive sont contagieuses d’une semaine avant l’apparition des premiers symptômes des oreillons et au total elle dure environ 3 semaines.

    Les symptômes des oreillons

    Le virus des oreillons entraîne un gonflement des glandes salivaires (glandes parotides) situées sous les oreilles qui donne l’impression que ce sont les oreilles qui gonflent. D’où l’origine du nom de cette maladie.

    Le virus responsable des oreillons s’appelle le virus ourlien. Ce virus se fixe sur les glandes et les nerfs. Le virus se loge principalement dans les glandes salivaires, le pancréas, les testicules et les nerfs comme le nerf auditif pouvant être responsable de surdité dans les cas les plus graves.

    Les symptômes des oreillons sont :

    • Un gonflement des glandes salivaires
    • Des douleurs des glandes salivaires pouvant entraîner une mastication douloureuse
    • Des douleurs au niveau des oreilles
    • Des maux de tête
    • Une fièvre
    • Une fatigue éventuelle

    La première chose à faire si vous suspectez les oreillons chez votre enfant est de l’amener en consultation chez votre médecin. Lui seul pourra poser le diagnostic, établir le traitement approprié et surtout vous indiquer ce que vous devez absolument surveiller. Le vaccin contre les oreillons est associé aux vaccins de deux autres maladies infantiles : la rubéole et la rougeole. 

    La scarlatine une maladie infantile infectueuse

    La scarlatine est une maladie infectieuse qui touche fréquemment les enfants entre 5 et 10 ans. La bactérie responsable de la scarlatine est un streptocoque très sensible à certains antibiotiques, ce qui permet de lutter très efficacement contre la maladie et de limiter les cas graves.

    La scarlatine se transmet par la salive. Elle est extrêmement contagieuse, ce qui conduit souvent les médecins à traiter tous les membres de la famille n’ayant jamais eu la scarlatine.

    Les symptômes de la scarlatine

    La scarlatine commence par une fièvre importante à 39°C ou 40°C s’accompagnant de vomissements, de douleurs abdominales, de douleur dans la gorge (angine rouge) et d’un malaise général.

    Une éruption rouge et granitée commence sur le thorax et s’établit sur l’ensemble du corps. Cette éruption s’accompagne d’une sensation de chaleur et de démangeaisons. Après quelques jours, la peau va se renouveler par desquamation (perte de petits lambeaux de peau)

    Les symptômes de la scarlatine sont donc :

    • La fièvre élevée à 39°C ou 40°C
    • Des frissons Des maux de gorge (angine rouge)
    • Un enduit blanchâtre à jaunâtre sur la langue
    • Des douleurs abdominales
    • Une augmentation des ganglions du cou
    • Une éruption rouge et granitée
    • Un malaise général

    La varicelle, une maladie infantile très contagieuse

    La varicelle est une maladie infectieuse très contagieuse que contractent les enfants entre 2 et 10 ans lors de petites vagues épidémiques.

    Les symptômes de la varicelle

    L’incubation de la varicelle peut aller jusqu’à 15 jours sans que rien ne laisse penser que l’enfant est malade.

    La varicelle peut s’accompagner d’une fièvre modérée ou élevée.

    Après l’incubation, les symptômes de la varicelle commencent généralement par une éruption de boutons se présentant sous la forme de petites vésicules. Les vésicules sont très caractéristiques de la varicelle. Elles se présentent sous la forme de petits sacs ou de bulles remplies de liquide. L’éruption débute par le visage près des cheveux puis elle s’étend sur l’ensemble du corps en 4 ou 5 jours. Les sourcils, les paupières, la bouche, le cuir chevelu et les muqueuses sont souvent le siège privilégié pour les vésicules puis les croutes. Ces lésions demanderont une attention particulière.

    A leur apparition, les vésicules sont très claires avec un pourtour rouge témoin de l’inflammation. Elles vont rapidement se transformer. Le liquide commence par se troubler et les lésions se recouvrent d’une petite croute. Des petites croutes en forme de lentilles cerclées d’une zone blanchâtre remplacent les vésicules en 3 ou 4 jours. La varicelle est une maladie qui provoque de très fortes démangeaisons alors qu’il est très fortement déconseillé de se gratter. Les lésions grattées ont plus de risque de laisser des cicatrices et elles peuvent se surinfecter.

    Les croutes vont tomber en séchant. Certaines laisseront une cicatrice indélébile et très caractéristique de la varicelle.

    La coqueluche, une maladie infantile bactérienne

    La coqueluche est d’origine bactérienne, elle est due au bacille de Bordet-Gengou. La coqueluche est une maladie infectieuse très contagieuse. Elle se répand lors de petites épidémies. Elle se transmet par les petites gouttelettes émises par la toux ou les éternuements. La coqueluche entraîne une éviction scolaire de 30 jours après le début des quintes.

    Le diagnostic de la coqueluche est souvent difficile à poser. Les débuts de la maladie ressemblent à un rhume ou à une bronchite et il existe des coqueluches atypiques qui peuvent passer inaperçues dans un premier temps.

    Le diagnostic tardif de la coqueluche est d’autant plus regrettable que les antibiotiques sont actifs à condition d’être utilisés au début de la maladie.

    Les symptômes de la coqueluche

    La coqueluche commence par une infection des voies respiratoires. On observe fréquemment :

    • Une rhinite
    • Des quintes de toux
    • Des éternuements
    • De la fièvre
    • Les quintes de toux peuvent se poursuivre durant plusieurs jours.

    Les quintes de toux de la coqueluche sont très caractéristiques. Les quintes de toux se font en 3 temps : Les « secousses » de toux poursuivies d’une période pendant laquelle l’enfant devient cyanosé, reprend sa respiration de façon bruyante que l’on appelle le chant du coq. Le cycle reprend. Et se répète entre 5 et 15 fois. Ce type de toux très spécifique se répète jusqu’à une trentaine de fois par 24 heures. Les quintes de toux peuvent se prolonger pendant 4 semaines à un mois. Il n’est pas rare non plus de voir revenir les quintes de toux à l’occasion d’une bronchite ou d’une grippe.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :