• Rot et régurgitation de bébé

    Le rot est un renvoi de gaz qu’un bébé fait à la fin et parfois au cours de la tétée ou du biberon. Il est bon d’attendre que votre bébé ait fait son rot pour le coucher, car ce renvoi peut entraîner une régurgitation de lait.

    Lors de la tétée ou du biberon, votre bébé déglutit une quantité d’air surtout lorsqu’il tète goulûment. Il est donc tout à fait normal qu’il doive régurgiter l’air avalé.

    Il arrive que votre bébé s’arrête au milieu de sa tétée, refuse de continuer à boire, semble gêné, se tortille, fait des grimaces, pleure un peu et semble manifestement mal à l’aise. Vous savez alors qu’il doit faire un rot avant de poursuivre son repas. Il faut interrompre la tétée le temps de son rot.

    Pour aider bébé à faire son rot

    Prenez votre bébé bien droit contre vous pour dégager “la route de l’air”, sa tête dépassant le plus possible de votre épaule. Si vous constatez que votre bébé a du mal à faire son rot, tapotez-lui doucement le dos. Ce petit geste se révèle souvent efficace pour libérer l’air bloqué en cours de route.

    Toujours rien ? Essayez alors la position de l’avion. Portez votre bébé la tête plus haute que le pieds pour dégager le buste, son ventre s’appuyant sur votre bras. De l’autre main, massez-lui le dos. D’une manière générale, la plupart des bébés font leur rot rapidement, d’autres ne le font qu’au bout d’un quart d’heure. Certains bébés ne font pas de rot du tout. Il peut arriver à quelques bébés d’avoir besoin de faire plusieurs rots.

    Gardez tranquillement votre bébé dans vos bras afin qu’il puisse faire son rot à son aise. Laissez-lui le temps d’évacuer l’air qui le gêne et bercez-le pendant une vingtaine de minutes. C’est un moment merveilleux qu’il fait privilégier.

    S’il n’a toujours pas fait son rot et que vous devez vaquer à vos occupations, installer votre bébé dans son transat. En position semi-inclinée, il pourra commencer sa digestion tranquillement. S’il grogne ou semble mal à l’aise, reprenez-le dans vos bras. Cette fois, le rot ne se fera pas attendre.

    La régurgitation

    La régurgitation est le rejet d’une petite quantité de lait, survenant peu après le repas, généralement au moment du rot. Les régurgitations sont fréquentes et banales les premiers mois de la vie de votre enfant. Elles sont favorisées par une alimentation liquide (sein et biberon) et par la position couchée. Elles disparaîtront avec l’alimentation semi-liquide et la position assise. En général, entre 9 mois et 1 an, le problème se résout de lui-même.

    Il peut arriver que ces régurgitations se produisent indépendamment du rot. Elles sont plus abondantes, ont un aspect caillé et une odeur acide et aigrelette. Cela est normal, car la digestion commence très vite dans l’estomac, le lait y caille et la régurgitation contient un peu de liquide de sécrétion gastrique.

    Parfois la cause est attribuable à la présence de gaz dans l’estomac, c’est pourquoi le rot après chaque repas est si important. Tant que votre bébé prendra du poids et sera en bonne santé, il n’y a pas de raisons de s’inquiéter. Certains bébés rejettent un plus que d’autres, voilà tout. Soyez patiente.

    Il faut également souligner l’importance du “facteur psy”. Le bébé qui ne peut s’exprimer avec des mots, le fait avec son corps. La régurgitation peut être un moyen trouvé par l’enfant pour dire son rejet d’une situation stressante.

    Comment aider bébé ?

    - Amenez votre bébé à boire plus calmement et plus lentement.

    - Assurez-vous que sa tétine est suffisamment percée pour qu’il n’ingurgite pas trop d’air. Quand vous donnez le biberon, il faut qu’il y ait comme un chapelet de bulle d’air qui remonte le long du biberon. C’est le signe que votre bébé ne boit pas d’air.

    - Un changement de marque de lait, l’utilisation d’un lait acide ou d’une poudre épaississante peut améliorer la situation.

    - Les repas copieux sont à éviter. Il vaut mieux fractionner le volume journalier en réajustant le nombre de biberon donné. En outre, ne soyez pas pressée de passer de 5 biberons à 4 biberons par jour, c’est un cap qui est souvent difficile à passer qui peut déstabiliser un bébé.

    - Il est totalement déconseillé d’installer votre bébé sur le ventre pour dormir en cas de régurgitation.

    - Une prise de sang permet également de dépister une éventuelle intolérance au lait de vache. Dans ce cas, un lait de soja sera conseillé. Il arrive qu’il y ait un risque d’intolérance croisée aux protéines du lait de vache et à celles du soja. Votre médecin vous conseillera sans doute de donner du lait d’amande ou de noisettes vendus en pharmacie.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :